Pour tout savoir en 1 click sur nos prestations d'outplacement

Cliquez ici
le coaching, avec passion.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

captcha 

Qu’est ce que la chance ?

 

Philippe Gabilliet , professeur à l’ESCP Europe et auteur du livre référent en la matière, « Eloge de la chance » classe les différents types de chance en quatre catégories, de la chance I , c’est-à-dire la chance aveugle totalement accidentelle , conséquence fortuite d’évènements pour lesquels nous n’y sommes pour rien , à la chance IV, celle où notre attitude générale face à l’extérieur stimule notre capacité a créer des opportunités . C’est dans cette dernière catégorie, que l’impact du hasard semble la plus faible, et que l’individu s’attend en permanence à ce que la chance lui sourit.

La chance… Napoléon se considérait lui-même chanceux et tentait souvent de choisir des subordonnés également favorisés par la chance. Un jour, après avoir entendu toutes les qualités d’un officier que l’on souhaitait promouvoir, Napoléon s’écria «  oui d’accord, mais a-t-il de la chance ? » Pour Francis bacon « si un homme regarde très attentivement, il verra la chance, car si elle est aveugle, elle n’est pas pour autant invisible ».

«  Le hasard ne favorise que les experts bien préparés » écrivait Louis Pasteur.

Quant à Monsieur de Talleyrand, l’anecdote qui lui est attribuée est la suivante : Un aristocrate peu connu, mais avec quelques relations au plus haut niveau de l’état, parvint à se faire nommer à un poste diplomatique important. Croisant monsieur de Talleyrand, Il le remercia de cette promotion, ajoutant qu’il était d’autant plus reconnaissant, que jusqu’à présent il n’avait jamais eu beaucoup de chance !

A ces mots, Talleyrand le saisit par le bras et lui dit :

« Ah monsieur que me dites-vous là ? Vous n’avez pas de chance ? Alors tant pis, il n’y a donc rien de fait. Car en politique voyez-vous, il faut être heureux, et donc avoir de la chance. voudriez-vous que je tente la mienne avec un malchanceux, et celle des intérêts de la France par la même occasion ? Non décidément il m’est impossible de confier un poste pareil à quelqu’un qui n’a pas de chance. Adieu Monsieur, je m’en voudrais de faire mentir votre infortune ! »

Dans son excellent ouvrage déjà cité, Philippe gabilliet illustre chacun de ses chapitres par une question d’un disciple à son maitre, la réponse y est toujours juste, pertinente et drôle .

     1. Maître, est-ce qu’une patte de lapin peut porter chance ?

                    – En tout cas, ça n’a pas marché pour le lapin !

     2. Maître, quelle serait la pire des malchances ?

                    – La chance que tu as laissé passer !

     3. Maître, je crois que je n’ai jamais eu de chance …

                    – Mais même si tu en avais eu, qu’en aurais-tu fait ?

     4. Maître pourquoi la chance n’a -t-elle jamais frappé à ma porte ?

                    – Peut-être est elle passée.. Mais tu n’étais pas là !

     5. Maître, que faire quand c’est la malchance qui nous fait tomber ?

                    – C’est l’occasion ou jamais de rebondir plus haut !

L’expérience de ces leaders célèbres nous enseigne que la chance est souvent ressentie comme liée à l’individu et non pas aux évènements.

Les grands chefs d’entreprises et hommes politiques, en général, sont aussi favorisés par la chance.

 

Notre recommandation :

« Eloge de la chance » de philippe garbilliet

Edition Saint-simon

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire